ANNE PAUL AUTEUR

Retour

DROIT DE LA LOGISTIQUE : Vers un droit innovant luxembourgeois

 

 

Description

« Chaque jour qui passe, le travail accompli par vous prépare une onde géante qui va ébranler tout l’univers »1 .

Cette affirmation faussement modeste prononcée par Steve Jobs, lors d’un discours en septembre 1982, annonce les bouleversements apportés par l’innovation, au sein des entreprises au niveau mondial.

Appliquée au transport, l’innovation a transformé cette activité économique.

Cet ouvrage a pour objectif de sensibiliser les juristes et également les professionnels, industriels distributeurs et logisticiens, sur les aspects juridiques de la logistique. Il tente en outre d’apporter des pistes de réflexion afin de résoudre les difficultés colossales rencontrées lors de la rédaction des contrats de prestations logistiques par les professionnels.

L’implication récente de l’innovation par la blockchain et l’intelligence artificielle induit des difficultés juridiques nouvelles. L’auteur s’intéresse aux répercussions de l’utilisation des outils innovants en logistique sur la protection des données.

 

1. Discours prononcé en septembre 1982 à Monterey par Steve Jobs p.247. « La vie d’un génie » Walter Isaacson éditions Jean-Claude Lattès 2011.

Au sommaire de l'ouvrage

PARTIE I

LA QUALIFICATION DU CONTRAT DE PRESTATIONS LOGISTIQUES

Chapitre I. Principe de sécurité juridique

Chapitre II. Comparaison avec les contrats voisins

 

PARTIE II

FORMATION ET CONTENU DES CONTRATS DE PRESTATIONS LOGISTIQUES

Chapitre I. Formation du contrat de prestations logistiques

Chapitre II. Contenu du contrat de prestations logistiques

 

PARTIE III

RESPONSABILITÉ CIVILE DU LOGISTICIEN

Chapitre I. Le principe de la responsabilité civile du logisticien

Chapitre II. Les limites de la responsabilité civile

 

PARTIE IV

LES NOUVELLES TECHNOLOGIES AU SERVICE DE LA LOGISTIQUE ET LES DIFFICULTÉS JURIDIQUES

Chapitre I. Description des nouvelles technologies au service de la logistique

Chapitre II. Difficultés juridiques et recommandations

Conclusion. La nécessité d’un cadre juridique cohérent